Article du journal l'écho des Nouettes

Une aile froissée, un pare-chocs enfoncé, une portière qui se gondole... Autant de bonnes raisons de faire appel à la société Geffrelot! En en plus, vous ne serez pas déçus!
Christophe Geffrelot
(Michel, le père), la quarantaine, est un patron heureux! Et oui, ça existe! Il a pris la succession de ses parents avec lesquels il a toujours travaillé. CAP de carrossier en alternance: "Papa était très ferme, sévère et pointilleux"; il me disait "c'est pas plus compliqué de faire bien que mal, alors... Fais le bien". Et il ajoute "je suis encore plus ch... que lui"... Avec lui, à bord, huit compagnons, présents depuis des années, quittant le navire à l'heure de la retraite seulement. Vous l'aurez compris, c'est plus une famille qu'une entreprise. "Les plus anciens, ce sont eux qui m'ont appris le boulot, ce sont de vrais compagnons."
Bien sûr il a la nostalgie du temps où une poignée de main suffisait pour "signer" un contrat et regrette de ne pas pouvoir être plus souvent à l'atelier, pris comme il l'est par les multiples tâches administratives. 
 Hélène Volcler
www.echodesnouettes.org